The Baptman: pop culture écolo

Jeune parisien de 32 ans, Baptiste Drausin, alias «The baptman«, dénonce les comportements humains face à la nature par le biais du dessin.

Après avoir fait des études en design industriel, Baptiste se remet au dessin et crée son propre blog. Peu à peu, il se tourne vers les réseaux sociaux qui lui offrent une meilleure visibilité et lui permettent de se bâtir une communauté.

Après un an à l’étranger, Baptiste se cherche un nouveau concept, un nouveau chemin à suivre pour développer son dessin. Grâce à l’une de ses amies, une idée fait alors surface: utiliser la pop culture pour parler des enjeux environnementaux.

« Pour faire prendre conscience aux gens, il faut prendre les choses qu’ils connaissent et qu’ils apprécient. Ensuite, il faut les mettre dans des situations qui sortent de ce qu’on a l’habitude de voir », nous raconte l’artiste.


Au fil de ses dessins, Baptiste mène ses propres explorations et s’intéresse de plus en plus à l’environnement.

« À la base, je ne connaissais pas vraiment la situation. En faisant mes dessins, j’ai fait beaucoup de recherches et je me suis rendu compte que le monde va beaucoup plus mal que je ne le pensais », se désespère-t-il.

En dessinant, il cherche à créer un choc. « Mon but est de changer la mentalité des gens. Si je touche même quelques personnes, je suis content »

Prochainement, il compte reprendre les dessins avec la même idée et les pousser encore plus loin. Par la suite, il aimerait essayer le format BD, sur quatre cases, qui lui permettrait d’en dire davantage. « Certaines idées ne fonctionnent pas avec une seule image », explique-t-il.

Baptiste souhaite continuer à développer son univers en s’engageant dans d’autres causes, écologiques et sociales, grâce à son art.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *