« Siena »: entre fascination et asphyxie

Après des études dans divers champs artistiques comme la danse, le théâtre et la photographie, Marcos Morau crée en 2005, La Veronal, compagnie multidisplinaire qui est montée sur scène avec seize spectacles en onze ans. Encore une fois, Marcos Morau surprend son public avec son dernier spectacle, Siena. Désireux d’évoquer le corps et ses enjeux, notamment en art, le chorégraphe livre une création intrigante qui laisse ébaubi.

 

La suite ici ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *