Léa Villalba

Journaliste indépendante et photographe

« La vie attend » à La Chapelle : entre sarcasme et intimité

Pour son volet Traces-Chorégraphes, la compagnie de création Danse-cité a accueilli cette année un duo de chorégraphes, David Albert-Toth et Emily Gualtieri. C’est un quintette de danseurs qui pendant une heure se dévoile au public et montre, par la sensibilité ou le sarcasme, la contradiction humaine dans La vie attend.

 

La suite ici ! 

Facebook
LinkedIn